Les voitures autonomes, une aubaine ?

Si cela fait 8 ans que vous vivez dans une grotte, vous ne le savez probablement pas encore mais le monde de l’automobile est à l’aube de plusieurs grands changements majeurs, et les différents acteurs du marché l’ont bien compris. Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de se tourner ensemble vers l’avenir pour découvrir où le monde de la mobilité individuelle va nous emmener, qu’on le veuille, ou non.

L’électromobilité

Commençons avec la plus flagrante des perturbations économico-industrielles de l’horizon automobile, la voiture électrique. Malgré des détracteurs aux arguments toujours plus incisifs mais manquant souvent de fondement, l’automobile électrique s’impose petit à petit comme une alternative inévitable. Les grands acteurs l’ont enfin compris et tous sans exception travaillent d’arrache-pied pour ne pas rater ce virage technologique qui pourrait leur être fatale. Il est donc difficile de savoir aujourd’hui qui sortira vivant de ce changement massif, surtout que la majorité des constructeurs s’emploient à négocier cette évolution simplement en courant derrière les leaders du marché, espérant ainsi éviter de prendre le mur et par la même occasion de rater un pan économique complet du marché automobile. Est-ce la meilleure façon de faire ? Seul l’avenir nous le dira.

Mais aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un autre changement, car il n’y a pas que l’électricité qui risque de disrupter le marché automobile. En effet, une autre technologie aux impacts utilisateurs bien plus importants est déjà en train de s’installer petit à petit dans nos trajets quotidiens, je veux bien sûr parler des véhicules autonomes.

Les voitures autonomes

La voiture autonome a comme finalité de révolutionner complètement un moyen de déplacement et non pas uniquement l’énergie utilisée par celui-ci. L’habitude du conducteur en sera tellement chamboulée, qu’il en découlera assurément de nouveaux marchés que très peu de personnes ont déjà commencé à imaginer. Ceux-ci devront répondre entre autres aux questions suivantes :

  • Que faire de tout ce temps dans une voiture ?
  • Comment occuper un conducteur devenu passager en évitant les nausées ?

Certains aiment penser que tout cela n’arrivera pas de sitôt, et que peut-être seuls leurs petits-enfants le verront un jour. C’est un peu naïf de croire cela, car les enjeux sont tellement importants d’un point de vue financier, que les sociétés travaillent comme des forcenées pour arriver en tête de cette course à l’autonomie totale. Parmi les sociétés qui œuvrent discrètement pour certaines et publiquement pour d’autres, on pourrait citer Google, Bosch, Daimler, l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi, Volkswagen AG, Volvo et Uber, Apple, etc.

Mais pourquoi est-ce tellement important pour ces sociétés ?

Avec des voitures équipées de dizaines de capteur et d’unités de calcul puissantes, les systèmes de conduite autonome sont de véritables petits mouchards espionnant votre quotidien routier dans les moindres détails afin de garantir votre propre sécurité. Ainsi équipée, une voiture autonome sera les yeux de la compagnie ayant fourni le système de conduite, lui permettant de voir en temps réel le monde qui vous entoure, mais également le monde qui vous est propre (familles, amis, voisins, et toutes vos habitudes). De quoi donner assurément de l’urticaire aux aficionados de la vie privée. Maintenant demandez-vous combien cela peut-il valoir ? Rien qu’en sachant que certaines grandes enseignes échangent votre email et votre nom contre un bon d’achat de 5 euro, combien pensez-vous qu’elles seraient prêtes à payer journalièrement pour tout savoir de vous ?  10 ? 100 ? 200 euro ? Multipliez ensuite ce montant par 1 milliard de voiture … Vous commencez à saisir l’enjeu maintenant ? D’autant que si les voitures autonomes arrivent à réduire drastiquement le nombre de tuer et/ou blessés sur les routes, il ne faudra pas attendre longtemps pour voir certains états rendre celles-ci obligatoires dans les centre-ville ou lors d’embouteillage, de quoi faire encore plus saliver les grandes sociétés œuvrant sur ces projets.

Et combien cela va-t’il coûter ?

Maintenant vous comprenez l’enjeu et pourquoi chaque société se bat pour être la première à sortir une voiture autonome grand publique. Malheureusement pour elles tout cela à un coût qui n’est pas que financier. Le directeur général de Continental, Elmar Degenhart, annonçait dernièrement que le volume de données envoyées à la voiture pour la conduite autonome serait équivalant à un film Full HD de 1h30 toutes les secondes. Cela sans oublier que la voiture aussi a besoin de partager ses informations provenant des différents capteurs afin de faire analyser son environnement et ainsi l’interpréter au mieux (1GO/s). Et comme si cela n’était pas suffisant, on peut également ajouter l’analyse des habitudes du conducteur, l’infodivertissement, ou tout autres systèmes connectés qui verront le jour dans les années à venir. Vous commencez maintenant à comprendre une des limites de cette technologie que les différentes sociétés doivent affronter. Pour y parvenir, SK Telekom en partenariat avec Erickson et BMW, a développé un réseau 5G (appelé T5) dont la bande passante atteint 20 Gbps et dont la latence est inférieure à la milliseconde. Malheureusement pour eux, le réseaux 5G connaît actuellement des débuts très difficiles, avec la montée au créneau de centaines de médecins et chercheurs tirant la sonnette d’alarme quant au risque sanitaire que représente cette technologie (dont l’augmentation du nombre de cancer du cerveau chez l’être humain).

Tesla Model S - Autopilote de l’intérieur

A côté de ce coût humain et technique, il faut également parler du prix de cette technologie. Les estimations récentes annoncent que la conduite autonome sera proposée en tant qu’option sur la plupart des véhicules pour un montant moyen de 12 000 euro. (À ajouter donc au prix de la voiture). Cela se confirme en regardant le prix demandé par Tesla pour sa conduite autonome. Cette double option (pilote automatique amélioré et capacité de conduite automatique totale) est proposée à un prix qui varie entre 8 500 euro si vous l’achetez en même temps que le véhicule, et 11 700 euro si vous l’activez après l’achat (prix pour la Belgique en Mars 2019 sur une Model 3).

Et pour la planète, c’est bon ?

Il est impossible de parler voiture autonome sans aborder un point que beaucoup préfèrent ignorer. Avec son besoin constant d’envoyer et de recevoir une pléthore de données afin de connaître au mieux le milieu dans lequel elle évolue, mais également de lire l’environnement par ses capteurs (caméras, lasers, radars, …) et de traiter ces données au sein du véhicule au moyen d’un ordinateur surpuissant, la voiture autonome est une grosse consommatrice d’énergie. En se basant sur les dires de plusieurs CEO du monde automobile, on peut estimer cette augmentation du coût énergétique entre 15 à 20% (Wired.com dédie d’ailleurs un article sur ce sujet). Cela donne donc pour une voiture électrique ayant donc une autonomie de 400km, un rayon d’action en mode automatique de maximum 320km, la rendant de facto plus polluante que sa jumelle à conduite conventionnelle. Cela ne sera certainement plus un problème lorsque nous fonctionneront à 100% avec des énergies renouvelables et non polluantes, mais pour le moment, il est inconcevable de se projeter avec un parc automobile augmentant encore sa consommation alors que la planète souffre et peine à respirer.

Et aujourd’hui, où en est-on ?

Actuellement, si on ne prend en compte que les voitures commercialisées en masse, la marque la plus avancée dans le domaine de la conduite autonome est sans conteste Tesla. Comme estimé par une étude du MIT de Juillet 2018, la marque aurait parcouru près de 2 milliard de kilomètres en conduite automatique (avec des fonctionnalité très limitée pour les premiers modèles, s’assimilant plus à de la conduite assistée). Mais Tesla ne s’est pas arrêté là, fin février 2019, ils ont annoncés des changements considérables pour leur pilote automatique, avec l’arrivée des fonctionnalités suivantes :

  • la conduite automatique sur les voies d’insertion et de décélération des autoroutes, y compris sur les échangeurs
  • le dépassement des véhicules plus lents sur autoroute
  • Le stationnement en créneau et en bataille sans personne à bord du véhicule
  • La sortie du stationnement : le véhicule en stationnement viendra à votre rencontre, peu importe où vous vous trouvez sur le parking.

Et ce n’est pas tout ! La marque a également annoncé l’arrivée avant fin 2019 de la « reconnaissance et réaction aux feux de signalisation et aux panneaux stop » et de la « Conduite automatique en ville ». Vous l’aurez compris, cela ne laisse plus de place à l’hésitation ou au questionnement quant à l’arrivée de la conduite autonome, celle-ci est déjà à notre portière.

Conclusion

Peut-on dire que la conduite autonome est une aubaine ? Cela dépend bien évidemment du côté où vous vous trouvez, car pour les sociétés comme Google ou Tesla, c’est une véritable mine d’or d’informations que l’utilisateur leur fournira en payant rubis sur ongle une option à vocation sécuritaire.

Ensuite, pour nous, en laissant de côté les risques sanitaire et environnemental potentiels, il est encore difficile de dire si la supposée perte de vie privée au profit d’une sécurité accrue en vaudra vraiment la peine. Personnellement, j’en doute fortement mais seul l’avenir nous le dira, et franchement j’espère me tromper, car je pense que la conduite autonome peut être une aubaine pour bien des problèmes de circulation liés à la conduite individuelle.

J’espère que cet article sur l’avenir de la conduite vous a plu et qu’il vous a ouvert les yeux sur ce qui risque de nous arriver dans les prochaines années. En attendant, n’oubliez pas de vous abonner au blog afin de ne pas manquer un seul article Moooving et n’hésitez pas à partager celui-ci autour de vous. Merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retrouvez également sur

 

Abonnez-vous à notre newsletter et ne manquez jamais un seul article !

 

 

Non, merci !