Ma BMW i3, premier bilan après 1 an et 27000 km

Nous y voilà, ma BMW i3 souffle aujourd’hui sa première bougie. Il est donc temps pour moi de faire un premier bilan de cette aventure hors du commun et de voir si j’ai fait le bon choix.

 

Ce qui compte

Commençons avec le plus important, et ce qui vous intéresse, les chiffres.

 Voiture
  • Distance parcoure : 27 347 km
  • Pannes / incidents / retours atelier : 3 (sous garantie)
    • Panneau de carrosserie mal collé
    • Fermeture de la trappe à carburant HS
    • Mise à jour de l’OS de la voiture
  • Pannes « sèches » électriques : 0
  • Utilisations du Rex: 21
 
 Recharges (partielles ou complètes)
  • A la maison : 306
  • Sur des bornes gratuites (Ikea, Mc Donald, etc.) : 15
  • Sur des bornes payantes (Décathlon, Total, etc.) : 11
  • Oublis de charge : 3, sans conséquence
  • Nombre de pleins d’essence: 10
 
 Consommation
  • Electricité totale : 4422 kWh
    • A la maison : 4147 kWh
    • Sur des bornes gratuites : 101 kWh
    • Sur des bornes payantes : 174 kWh
  • Electrique moyenne par jour : 12 kWh
  • Consommation moyenne de la voiture : 16.8 kWh/100km
  • Essence totale pour le Rex : 77 litres
  • Rejet en CO2 basé sur mon fournisseur électrique : 45 gr/100km
 
 Coût
  • Coût total : 1043 euro
  • Coût au 100 km : 3,81 euro
  • Recharges à la maison : 844 euro (Tarif de nuit à 0,20 €/kWh)
  • Recharges sur bornes payantes : 99 euro (Tarif de 0,57 €/kWh)
  • Plein du réservoir du Rex : 100 euro (Tarif moyen 1.303 euro/l)
 
 Comparaison

Par rapport à une voiture essence consommant 6,5 l/100km d’essence

  • Réduction du coût de carburant : 1271 euro
  • Réduction des émissions de CO2 : 2,97 tonnes
 

Mon avis

Je ne vous le cache pas, j’adore cette voiture, même si le temps d’adaptation fut assez long. Par exemple, il m’aura fallu plusieurs mois pour assimiler complètement l’autonomie plus limitée et ne plus passer mes trajets à surveiller la jauge d’autonomie. Il en est de même pour le temps nécessaire à la recharge de la batterie lors d’escapade plus lointaine, mise à part que ce changement était plus profond, plus personnel. Réapprendre à attendre et à prendre son temps.

Ensuite, d’un point de vue plus global, je dois souligner le silence de fonctionnement ainsi que la simplicité d’utilisation, qui font de cette BMW une voiture exceptionnelle. Plus besoin d’embrayer, pas de bruit de moteur qui monte dans les tours (principalement pour les diesels), rien. Juste le silence et la voiture qui se laisse mener du bout des doigts.

Il y a malheureusement une petite ombre au tableau, les pneus arrières. Ceux-ci s’abime très rapidement, car avec un couple de 250 nm disponible dès les premiers tours de roues, la gomme s’arrache du pneu beaucoup plus aisément. Le changement des pneus se fera donc bien plus tôt que prévu, et je ne vous parle même pas des gommes utilisées pour l’hiver … Affaire à suivre…

 

Ai-je bien fait d’acheter une i3 équipée du Rex ?

Oui, bien sûr. Avec le peu d’infrastructure de recharge dans certaines régions, le Rex est la roue de secours électrique de ma BMW i3, et celui-ci me permet d’envisager de longs trajets sans restriction. Sans lui, j’aurais certainement été en panne d’électricité, ou tout du moins j’aurais dû m’arrêter une bonne heure pour recharger, au moins 4 fois en un an.

 

Est-ce que je regrette ma voiture électrique

Choisir une voiture électrique ne fut pas simple, car comme expliqué plus haut, cela impliquait tant de changement dans mon mode de fonctionnement, changements dictés par cette nouvelle technologie aux restrictions inhabituelles dans le monde automobile moderne. Cependant, cela n’engendre en moi aucun sentiment de regret, bien au contraire, plus le temps passe et plus je me dis que je me vois mal retourner un jour à une voiture thermique … ou alors peut-être un V8 🙂 !

N’hésitez pas à vous abonner à ce site, et en attendant le prochain article, je vous propose un récapitulatif photographique de cette année électrique.

 

1 réponse

  1. 6 mai 2019

    […] temps passe vite ! Souvenez-vous de l’année passée, je vous écrivais l’article « Ma BMW i3, premier bilan après 1 an et 27000 km« . Il était donc tout à fait naturel pour moi de récidiver cette année avec des chiffres […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter et ne manquez jamais un seul article !

 

 

Non, merci !