BMW i3, ces détails qui m’énervent

Ceux qui me connaissent un peu savent que concernant les voitures je peux être un peu exigeant et pointilleux sur des détails qui peuvent paraître insignifiants pour la majorité des gens. Mais pour moi, c’est dans ces détails que se cachent les plus gros défauts qui peuvent transformer la moindre expérience agréable en véritable cauchemar. Comment ça j’exagère ? Pour ce premier article de la série « Maniaque », je vous propose donc de plonger ensemble dans tous ces détails qui m’insupportent dans cette la BMW i3.

 

L’alignement des chiffres du compteur de vitesse

En passant au-dessus de 99km/h, apparaît un 1 pour la centaine. Jusque-là, vous me direz que c’est assez logique. Ensuite, le nombre continue à monter avec la vitesse, jusqu’à atteindre 111 km/h. Palpitant n’est-ce pas ? C’est là que mon côté maniaque en prend un coup, car les chiffres ne sont tout simplement plus espacés de la même façon. Ici, le 1 des dizaines joue le rebelle et se décale légèrement sur la gauche. Je vous laisse juger par vous-même du résultat sur l’image ci-dessous. Nous sommes bien d’accord que cela n’empêchera pas la voiture d’avancer, mais c’est agaçant au possible !

Qui a dit maniaque ?! Moi !!? Non !!

 

Les bruits ambiants

Pour ce point, je ne parle pas des bruits de roulement ou des bruits du vent, non. La nuisance que j’évoque ici est composée des bruits de mobiliers. Il y a par exemples une vibration au niveau du couvercle de la boite à gant, ou encore un grincement de plastique à l’écran du GPS. Ce ne sont pas des bruits anormaux, lisez-moi bien, cependant comme la voiture est discrète ceux-ci sont omniprésents et s’entendent beaucoup plus forts. Je pense sincèrement que sur une voiture électrique, et silencieuse par nature, une attention toute particulière devrait être apportée à ce genre de détails. Et là, ça manque cruellement …

 

Le reflet du kénaf dans le pare-brise

Le quoi ?! Le kénaf, cette matière naturelle fibreuse et très légère qui compose le tableau de bord de la BMW i3. Dans cette voiture, le pare-brise est situé très loin du conducteur et par conséquent elle expose largement  son magnifique tableau de bord en kénaf qui ne demande qu’une chose : Profiter du moindre rayon de soleil pour se refléter dans votre pare-brise. Le souci ici, c’est qu’on ne parle pas d’un simple reflet, mais d’un sentiment encore plus désagréable, celui d’avoir des traces d’eau qui ont séchés sur votre pare-brise, plaçant un voile permanent sur tout votre champ de vision. Et ce voile est d’autant plus présent que le soleil est fort. Un détail me direz-vous ? Je ne pense pas, car le confort visuel du conducteur est important si pas primordial.

A la décharge de BMW, je dois reconnaître qu’après 8 mois d’utilisation et en arrivant dans un hiver aux nuits toujours plus longues, ce reflet se fait de plus en plus discret à mes yeux. On verra si le retour des grandes journées d’été préservera ce confort d’hiver.

 

Le tissu beige au dos des sièges

Qui a eu cette foutue idée ? Certainement une personne qui n’a jamais eu d’enfant dans sa voiture ou alors une personne pour qui les mots « intérieur » et « propre » ne vont pas du tout ensemble. Car soyons honnête une seconde, visuellement parlant, le dos du siège apporte peu au design intérieur d’une voiture, non ? Dans ma BMW i3, le dos des sièges conducteur et passager sont constamment marqué de traces noires de chaussures enfantines. Merci à toi cher(e) designer …

 

Pas de place pour l’extincteur

On est sérieux un instant ? Même pas une fixation sous un siège ! Alors vous me direz que le coffre avant sert à cela, sauf que celui-ci, une fois aménager avec le sac en accessoire d’origine BMW, ne permet plus le transport dudit extincteur … J’en fais quoi moi de cet extincteur ? (Le premier qui me répond DTC, je lui roule dessus 🙂 ).

Chapeau bas donc au gars qui pendant tout le processus de conception de la voiture, allant du design à l’homologation en passant par les crash-tests, n’a jamais pensé un seul instant à ce foutu extincteur obligatoire dans bien des pays européens … Madame ou Monsieur, le consommateur vous remercie.

 

La puissante réduite du moteur

Oui, oui, vous lisez bien. Le moteur de l’i3 peut se retrouver bridé en puissance pour diverses raisons. Par exemple lors de grand froid, si la batterie n’est pas à une température optimale pour délivrer toute sa puissance, le moteur ne donnera pas tout ce qu’il a, passant de 170ch à quelque chose comme 100ch. Rien d’alarmant me direz-vous, sauf que tout cela se fait sans le moindre avertissement visuel ou sonore. Seule la barre de puissance (voir la photo ci-dessous) se grisera légèrement. Dans 99% des cas, vous ne le constaterez donc que lorsque vous aurez besoin de toute la puissance et que celle-ci vous fera défaut. Et vous pouvez me croire, en plus d’être énervant au possible, c’est super dangereux !

 

Le frein moteur

Sur la BMW i3, le simple faite de relâcher la pédale d’accélérateur engage un frein électromagnétique qui recharge votre batterie. Suffisamment puissant pour ralentir votre voiture jusqu’à l’arrêt, celui-ci vous permettra donc de vous passer de la pédale de frein dans 90% des cas. Sauf que ! Lors que l’ESP détecte une bosse, un trou dans la chaussée, ou un changement de direction trop brutal à son goût, il désactive cette régénération qui l’empêche de faire son travail, provoquant de facto une libération de l’inertie de la voiture. Fini le frein « moteur » et son confort, vous voilà bon pour un freinage d’urgence afin de rattraper la distance perdue lors de ce relâchement. Croyez-moi, ce genre de réaction inattendue demande à être connue et maîtrisée pour éviter bien des accidents. A force d’habitude, lorsque je relâche légèrement la pédale d’accélérateur, je me tiens toujours prêt à bondir sur la pédale de frein.

 

Le GPS et l’autonomie

Sur la BMW i3, le GPS calcule constamment l’autonomie restante du véhicule afin de vous éviter à tout prix la panne sèche. Si vous êtes cependant dans l’impossibilité de rejoindre votre destination par manque d’autonomie, le GPS vous conseillera soit une conduite plus adaptée (ECO PRO), soit une borne de recharge sur votre parcours. C’est génial non ? Et bien sur la BMW i3 équipée du Rex, le GPS ignore purement et simplement l’autonomie apportée par le petit réservoir de 9 litres. Ce qui fait que même si votre voiture a une autonomie totale de 250 km, et que vous désirez simplement parcourir une distance  de 120 bornes, seule l’autonomie électrique sera prise en compte, permettant au GPS de vous gratifier de jolis messages d’alerte tout au long du trajet. Merci BMW pour ce manquement si facilement corrigible.

 

 

Voilà qui clôture ce premier article maniaque qui concerne la BMW i3. Ne voyez pas ici un article cherchant à détruire une voiture, non. Le but c’est mettre en avant des « détails » qui vous sauteront un jour aux yeux si vous faites le choix de cette voiture. Personnellement, je m’accommode de la majorité de ces « détails », et cela ne m’empêche pas de profiter de la voiture au quotidien.

J’espère en tout cas que cet article vous aura plus et si tel est le cas, n’hésitez pas à vous abonner :

 

4 réponses

  1. Marc Debatty dit :

    Pour l’extincteur, il existe toujours la possibilité de le fixer sur des barres de toit, non?

  2. jean-luc dit :

    j’ai aussi ce problème de vibrations sur le couvercle de la boite a gants, j’ai déjà essayé de coincer du caoutchouc et du scotch un peu partout autour de la boite mais rien n’y fait toujours ce craquement qui me rend dingue sur routes légèrement dégradées. Avez-vous trouvé une solution sur ce problème bien précis ?

    • Fabian dit :

      Bonjour,

      Effectivement coincer divers objets entre le couvercle et le bord du bac n’a rien changé chez moi non plus. D’après ce que j’ai analysé, le problème est entre le couvercle et sa garniture en bois ou plastique. Et là, je n’ai malheureusement pas de solution dans l’immédiat.

      Quand la pluie hivernale se sera calmée et que les routes seront redevenues plus silencieuses, je testerai diverses solutions, mais là c’est impossible 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.