10 raisons de ne pas acheter une voiture électrique

Quoi !? Mais je croyais que c’était génial les voitures électriques !

C’est effectivement mon point de vue, mais mes besoins de mobilité sont certainement forts différents des vôtres. De plus, dans le petit monde de l’automobile électrique, tout n’est pas aussi idyllique que les constructeurs veulent bien le laisser croire. Les limitations de cette technologie existent, et vouloir les ignorer revient à faire une erreur aux conséquences souvent onéreuses. Pour vous éviter de mauvaises surprises, j’ai réunis ci-dessous 10 raisons de ne pas acheter une voiture électrique qui mettent en évidence ces limitations. Certains les trouveront primordiales et pencheront sûrement plus vers une voiture essence ou diesel, et d’autres, comme moi, y verront plus des points dont ils peuvent s’accommoder. Pour savoir dans quel camp vous vous trouvez, je vous propose de commencer immédiatement avec le premier point, et pas le moindre, le coût.

1. Ça coûte cher à l’achat

Acheter un véhicule électrique, c’est décider d’investir dans une voiture qui sera plus chère de 10 à 50% par rapport à son équivalent thermique. Ce surcoût  assez conséquent n’est pas toujours compensé par les frais d’utilisation inférieurs à ceux d’une voiture conventionnelle. Cela revient donc à choisir une voiture qui coûte plus chère juste pour rouler en électrique.

2. L’autonomie est trop limitée

Les voitures électriques disponibles actuellement sur le marché ont une autonomie plus faible que les voitures thermiques. C’est pourquoi, si vous parcourez des distances conséquentes tous les jours, il devient difficile voire impossible d’espérer utiliser un véhicule électrique et ses batteries quotidiennement sans solution infrastructurelle. Comptez entre 600 et 1000 km d’autonomie moyenne en Diesel et entre 120 et 600 en électrique.

3. Ça manque de bruit

L’odeur d’essence et d’huile fait partie du monde automobile depuis plus de 100 ans, et avec l’électrique, tout cela disparaît petit à petit. Que dire alors de la sonorité du moteur ? Elle qui réagit à la moindre sollicitation de notre pied droit depuis des décennies. Si pour vous tout cela est essentiel au plaisir de conduire, il est impératif de passer votre chemin. L’électrique c’est silencieux et sans odeur, point bar.

4. Le prix de revente est incertain

Il n’y a rien de moins sûr que le prix de revente d’une voiture électrique. Son prix dépendra de l’état du véhicule à ce moment-là mais aussi et surtout de l’état de sa batterie.

Est-elle encore en bon état ? Tient-elle encore la charge ? Est-elle encore dans le coup par rapport aux avancées technologiques du moment ?

Des questions qui sont toujours aujourd’hui sans réponse tant la technologie est récente, laissant la place à des spéculations bien souvent négatives. Dans le doute, et sans une connaissance poussée du domaine des batteries, on s’abstiendra donc d’investir.

5. Le prix de l’électricité

Avec un prix ayant augmenté de près de 13% au cours des 5 dernières années, le coût de l’électricité est la grande inconnue de la prochaine décennie. Plus l’utilisation de celle-ci pour l’automobile augmentera, plus la vente d’essence et de diesel diminuera également, entraînant dans sa chute les rentrées d’argent de l’état. Celui-ci sera donc obligé d’augmenter les taxes sur l’électricité et par conséquent le prix d’utilisation de votre voiture ET de votre maison. Double peine ! Votre voiture en sera beaucoup moins intéressante, rendant votre plan d’amortissement de départ caduc. Sauf si bien sûr vous avez investi dans des panneaux solaires, mais c’est un autre débat, et faites confiance à l’état belge pour trouver une solution pour vous taxer là-dessus aussi.

6. Il faut un garage

Effectivement, si vous n’avez pas d’endroit pour charger votre voiture tous les soirs, tel qu’un garage, ça devient difficile d’imaginer l’achat d’une voiture électrique. Il vous faut au minimum un emplacement de stationnement privatisé avec une prise électrique vous appartenant.

J’ai déjà entendu des personnes me dire qu’ils n’ont pas de garage mais qu’au bureau ils ont un emplacement pour charger leur voiture. C’est bien mais pas suffisant, qu’en est-il du jour où vous changerez d’emploi ? Ou si vous le perdez ? Vous serez alors obligé de trouver un emploi avec une place de parking et une borne, ou alors de changer de voiture … Vous conviendrez avec moi que cela est un peu aberrant.

7. Les batteries me font peur

Le risque lié aux batteries a beau être réduit au maximum par toutes les protections mises en place par les constructeurs automobile, le risque zéro n’existe pas. On pourrait citer en exemple le tristement célèbre cas des Samsung Galaxy Note 3 et de leur batterie, qui bien qu’en dehors du cadre de l’automobile, nous rappelle que la technologie des batteries représente, au même titre que l’essence et le diesel, un risque bien réel pour le consommateur.

C’est un peu l’excuse du paranoïaque mangeur de pétrole trop raffiné, je le concède, mais si cela vous obsède au plus haut point, ça va devenir vite dérangeant au quotidien. Personnellement, cela ne m’a pas perturbé à outrance, mais je reconnais que j’ai quand même fait placer un détecteur à incendie dans le garage, juste au cas-où 🙂 .

8. Ce n’est pas assez discret

Les voitures électriques ne passent pas inaperçues et c’est à l’opposé de ce que vous recherchez. Vous voulez une voiture que vous pouvez stationner n’importe où sans attirer les regards et les questions en tous genres. Si tel est le cas, passez votre chemin. Une voiture électrique ça attire les gens et provoque plein d’interrogations. Il n’est pas rare (au moins une fois par semaine) qu’une personne vous interpelle pour vous demander des informations techniques sur la voiture.

9. Il faut la brancher tous les jours

J’ai déjà du mal à charger mon GSM tous les soirs, je ne vais pas me faire chier avec une voiture électrique

Si brancher votre GSM tous les soirs vous donne de l’urticaire, alors l’électrique n’est pas faite pour vous ! Même si vous remplacez la pompe à essence de votre ville par la prise de courant de votre garage, comme la réserve de « carburant » est beaucoup plus petite, parcourir des distances conséquentes vous obligera à faire le plein quotidiennement. Cela se résume donc à brancher sa voiture tous les soirs et à la débrancher tous les matins avant de prendre le volant. Ce sera également le cas si vous utilisez votre voiture comme véhicule principal et que vous devez faire face à n’importe quel imprévu. 

10. Le choix est trop limité

Comme peu de constructeurs proposent des voitures électriques à leur catalogue, votre choix est plutôt limité. Ajoutez à cela la notion de prix, de design et d’origine, car vous détestez peut-être certains constructeurs, et vos possibilités de choix se limitent certainement à une seule voiture. Alors pour ceux qui aiment avoir le choix, passer à l’électrique se révèle être une vraie torture dictatoriale.

Maintenant, à vous de voir

Acheter une voiture électrique, ce n’est pas juste passer à une nouvelle voiture, c’est avant tout décider de changer partiellement sa façon de vivre en choisissant quelque chose de totalement différent. J’espère que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair quant aux différentes raisons de ne pas acheter une voiture électrique, et que cela vous aidera à faire un choix juste et bon. Prochainement, pour vous aider encore plus dans ce choix, je vous proposerai un article reprenant le 10 raisons d’acheter un véhicule électrique. En attendant, je vous souhaite une bonne route et surtout une bonne réflexion.

4 réponses

  1. jean dit :

    certains arguments me semblent dénués de tout fondement et totalement subjectifs, d’autres ne sont pas vrais.
    – « On a besoin de recharger sa voiture tous les jours »… Et non … e kilometrage moyen effectué par jour est d’environ 50jkm. Personellement j’ai une Zoé premiere génération, je la recharge tous les 3 jours et si j’avais une Zoé derniere génération ce serait toutes les semaines seuelement.

    – « Les batteries me font peur » . ça c’est de l’argument étayé, étudié … il n’y a moins de danger a avoir une batterie qu’un reservoir d’essence ou GPL qui sont hautement inflammables.

    • Fab dit :

      Bonjour Jean,

      Merci pour ce retour.

      « On a besoin de recharger sa voiture tous les jours » : J’ai surtout oublié de contextualiser mes propos. Cette remarque s’adresse principalement à tout ceux qui parcours des distances plus grandes que les 64 km de moyenne européenne. Je vais corriger cela immédiatement, merci pour cette remarque des plus pertinentes.

      « Les batteries me font peur » : Bien que ce soit moins dangereux que l’essence, le risque zéro n’existe pas. De plus, je pointe ici non pas une dangerosité de la technologie mais une crainte des utilisateurs qui ne ferait qu’être exacerbée par l’utilisation d’une telle voiture. J’insiste également dans l’article sur le fait que cette raison est un peu tirée par les cheveux 🙂 .

  1. 3 septembre 2017

    […] A mon propre étonnement, c’est donc l’outsider de ce test qui remporte de peu ce comparatif. Pour une voiture qui a encore l’image fausse d’un véhicule cher, nous venons de faire sauter ensemble un des mythes les plus tenaces de cette technologie. Avec un avantage de 1966,00 euro sur sa concurrente, l’i3 démontre que, dans ce comparatif, la voiture électrique avec ses frais d’utilisation plus faibles est la solution actuellement la plus intéressante financièrement parlant, et ce malgré un coût d’achat plus élevé et une valeur de revente inférieure. De plus, si votre région ou votre pays propose des aides à l’achat d’une voiture électrique, comme par exemple en Norvège où la TVA est simplement supprimée sur le prix vente, le coût de votre voiture diminue encore. Cependant tout cela à un prix, celui d’accepter les limitations inhérentes à cette technologie, comme par exemple une autonomie plus faible ou encore un temps de recharge plus conséquent. […]

  2. 22 février 2018

    […] prix de base est de 38 100 euro, ce qui est déjà un beau prix pour un véhicule aux limitations assez conséquentes. Cependant, je vous renvoie vers l’article sur le coût réel d’une voiture électrique […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retrouvez également sur

 

Abonnez-vous à notre newsletter et ne manquez jamais un seul article !

 

 

Non, merci !